Dans nos hôpitaux pour lutter contre les infections nosocomiales le cuivre s’invite !

Les infections nosocomiales !

Bon redevenons un instant sérieux, et parlons de ce qui vous intéresse, c’est-à-dire comment et de quelle façon le cuivre agit contre les infections nosocomiales ?

C’est une info qui est passée le mercredi 23 mai 2007 à Télématin sur France 2.

En premier sur les maladies nosocomiales :

Chaque année en France, ces infections touchent près de 800 000 personnes et elles entraînent le décès de 10 000 personnes, d’autres sources indiquent que les infections nosocomiales touchent chaque année près de 750 000 personnes et 4 000 en meurent.

Dans les infections nosocomiales, les principaux agents responsables d’infection sont les bactéries.

Le rôle de ces dernières dans le processus d’infection est à voir ici dans le chapitre l’agent infectieux.

 

L’une de ces bactéries le Staphylococcus aureus (couramment appelé « Staphylocoque doré » est l’un des microorganismes pathogènes offrant le plus de résistance, il est également nommé : SARM pour Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (Méticilline).

On notera que le staphylocoque doré fut la première bactérie à présenter une résistance à la pénicilline – dès 1947.

Notre pays est le champion de la consommation d’antibiotiques, ce qui induit hélas aussi celui où il y a le plus grand nombre de victimes de bactéries résistantes.

 

Dans un site déjà mentionné, un paragraphe évoque la surconsommation d’antibiotiques comme étant une des causes de la résistance de plus en plus forte des germes aux bactéricides contenu dans les différents antibiotiques.

Vous pouvez voir également plus bas celui qui a pour titre : l’exemple donné sur le SARM dans les pays scandinaves.

Le rôle très important du cuivre dans cette lutte !

Ceci étant dit, évoquons maintenant l’emploi du cuivre dans la lutte contre ces bactéries !

 

Sur le cuivre, dans Google j’ai trouvé pas mal d’infos dont celle-ci :

Les Égyptiens de l’Antiquité utilisaient déjà le cuivre pour « stériliser » l’eau et les plaies. (Vous pouvez trouver bien d’autres infos avec ces mots clés : le cuivre et les infections nosocomiales.)

Du cuivre contre les staphylocoques !

L’info principale est que ces recherches ont permis de découvrir qu’une surface de 1 cm2 du cuivre irradie 10 millions de staphylocoques dorés en 90 minutes.

Les résultats montrent que les staphylocoques (les principaux germes responsables des infections nosocomiales) sont totalement inactivés après seulement 1 h 30 sur le cuivre et 4 h 30 sur le laiton.

Une autre étude indique que les bactéries ne sont absolument pas affectées par l’acier inoxydable .Actuellement dans les hôpitaux, on discute sérieusement de l’emploi du cuivre en serrurerie (poignées de portes, rampes) et en robinetterie.

Depuis longtemps des études ont montrées que les contacts des mains sur ces surfaces avaient une part active dans la transmission des bactéries responsables des infections nosocomiales.

L’usage du cuivre “quasi pur” réduirait de façon très importante le risque de contamination grâce à ces propriétés bactéricides, et comme le suggère cet article les hôpitaux ont tout intérêt tant sur le plan financier (réduction des malades à soigner, donc moins d’argent dépensé CQFD) que sur le plan déontologie (moins de décès ou d’invalidités graves) à utiliser le cuivre.

 

Du cuivre contre la légionellose !

Depuis une trentaine d’années, la bactérie de la légionellose (Legionella pneumophila) sur le plan sanitaire cause bien du souci.

Des études ont montrées que pour combattre cette bactérie le cuivre pouvait être un allié intéressant.

 

Le cuivre en contraception !

Une autre utilisation du cuivre peut surprendre, c’est son emploi en contraception du stérilet ou DIU (Dispositif intra-utérin). Ces stérilets sont en matière plastique (polyéthylène). Ces derniers ont en général la forme d’un T, le cuivre étant apporté par un enroulement de fils de cuivre. Sur certains modèles deux manchons en cuivre sont rajoutés. (Autres modèles de stérilets en cuivre).

Le stérilet en cuivre est également efficace comme contraceptif d’urgence ou « contraception du lendemain » en cas de rapport non protégé ou de viol)

Le cuivre chez nos anciens !

Nous l’avons vu dans l’Antiquité les Égyptiens utilisaient le cuivre, chez nous jusqu’au début du siècle dernier, nos anciens utilisaient beaucoup ce matériau dans leurs accessoires et autres objets de leurs vies courantes : robinets, poignées de portes, ustensiles de toilettes, de cuisine, et autres casseroles ou poêles en cuivre, tous étaient en cuivre ou en laiton. Ainsi, avec toutes ces choses nos anciens sans le savoir (pour la plupart d’entre eux) profitaient des vertus du cuivre !

Le paradoxe c’est que maintenant la plupart de ces objets ne sont plus en cuivre mais en inox, et ce métal n’affecte pas la vie des bactéries comme nous l’avons vu plus haut.

Dans quelques temps ne soyez pas étonné de voir dans certains services hospitaliers des infirmières avec un plateau en cuivre à la place de leur classique plateau en inox.

Le retour à la source !

Finalement avec de l’ail et du cuivre pour lutter contre ces terribles infections… On peut conclure que parfois en médecine un retour aux sources a du bon !

 

Pensez-vous de nos vêtements de cuivre pour votre bonne sante

 

 

Source: agoravox.fr

À quelle fréquence devriez-vous changer votre linge de lit ?

  • La personne moyenne passe environ un tiers de sa vie au lit, dormant 7 heures par nuit et 49 heures par semaine en moyenne.
  • Les humains produisent naturellement 130 litres de sueur dans le lit chaque année fournissant le milieu de culture fongique idéal lorsqu’il est combiné avec une forte humidité.
  • Selon la recherche, vos draps de lit typiques contiennent des traces de champignons, bactéries, squames animales, pollen, sol, peluches et toutes sortes d’excréments du corps, y compris la sueur, les expectorations, les excréments et les cellules de la peau.
    • L’adulte moyen lave ses draps toutes les 2-3 semaines. Les dermatologues suggèrent fortement que les draps devraient être lavés en moyenne une fois par semaine et les oreillers une fois tous les 2-3 jours.
    • Si les draps ne sont pas lavés régulièrement et que l’occupant a des égratignures ou des blessures, ils peuvent être infectés ou même être transférés à un partenaire.

 

  • Un somptueux ensemble de literie de style moka damassé de luxe conçu en satin. Luxueux, super doux, avec l’avantage unique de fibres infusées de cuivre. Faire du coucher le point culminant de votre journée avec certains de nos beaux draps.
    Disponible en 2 tailles:
    Drap Lit Tres Grand – convient également à tous les grands lits ou lits doubles
    1x drap plat:
    2 x oreillers
    1x drap plat:
    1 x oreiller

Pourquoi les draps de lit infusés au cuivre sont-ils parfaits pour votre peau?

Prenez-vous le temps de vous assurer que votre linge de lit est nettoyé régulièrement?
Saviez-vous que la personne moyenne passe environ un tiers de sa vie au lit? Considérez ceci, si vous dormez pendant 7 heures par nuit ce qui équivaudrait à 49 heures par semaine en moyenne. C’est beaucoup de temps passé au lit. Maintenant, pensez au temps et à l’énergie que vous dépensez pour vous assurer que votre lit est bien réglé et propre. Avez-vous du tout? Ou faites-vous simplement votre lit tous les matins et retirez-vous quand la nuit tombe. Ou vous débrouillez-vous simplement en pensant qu’ils ne sont pas encore sales?

Que se passe-t-il lorsque vous ne lavez pas vos draps?
Si vous faites partie de la population qui le fait plus tard, vous devez lire quelle est la prochaine étape! Selon la recherche, vos draps de lit typiques contiennent des traces de champignons, bactéries, squames animales, pollen, sol, peluches et toutes sortes d’excréments du corps, y compris la sueur, les expectorations, les excréments et les cellules de la peau.

Maintenant, disons, en moyenne, chaque adulte lave ses draps toutes les 2 ou 3 semaines (de façon réaliste, c’est probablement plus de 5 à 6 semaines). Cependant, les dermatologues suggèrent fortement que les draps devraient être lavés en moyenne une fois par semaine et les taies d’oreillers une fois tous les 2-3 jours! Oui, tu l’as bien lu! En fait, si vos draps ne sont pas lavés régulièrement, quels que soient les germes et les bactéries que vous emportez avec vous tous les jours, restez-y et accumulez-les jusqu’à ce que vous lavez à nouveau vos draps!

Dans un article publié par Daily Mail Online, Allergist pédiatrique, le Dr Adam Fox exhorte les gens à mettre plus d’efforts dans le nettoyage de leur linge de lit et de prendre les mesures nécessaires pour réduire l’exposition aux allergènes. Il a dit: «Nos corps perdent des millions de cellules de peau chaque jour, dont beaucoup déteignent dans notre sommeil et sont déposés dans nos lits. En plus des cellules cutanées, nos corps sécrètent également des fluides, de la sueur et des huiles pendant une longue nuit de sommeil, ce qui pose un problème parce qu’ils sont tous délicieusement attrayants pour les acariens. »Il ajoute que les acariens sont inoffensifs. les créatures microscopiques sont chargées d’allergènes qui peuvent causer des complications de santé. Lorsqu’ils sont inhalés, ces allergènes peuvent provoquer l’asthme et la rhinite et peuvent également aggraver l’eczéma.

Maintenant, vous devez penser, “est-ce que cela signifie que je dois maintenant prendre plus de temps sur mon horaire déjà rempli pour faire les feuilles quatre fois par mois?” Alors ne vous inquiétez pas. Bien qu’il soit compréhensible que nos horaires chargés nous éloignent de ces tâches, il existe un moyen de contourner ce problème: le linge de lit infusé au cuivre.

Simplement tirer parti du pouvoir antimicrobien du cuivre et récolter les bénéfices pendant que vous dormez! Voici les quelques avantages qu’offrent les draps de lit infusés de cuivre:

1. Protection antimicrobienne 24 h / 24
Selon les résultats de la recherche menée par l’EPA, le cuivre a été capable de tuer 99,9% des bactéries en deux heures. Puisque le cuivre est connu pour tuer les bactéries, les virus et les champignons au contact, les draps infusés de cuivre vous fourniront une protection antimicrobienne complète contre les microbes, microbes et autres pathogènes que vous pourriez trouver dans votre lit, y compris les Superbugs comme SARM.

2. Peau douce et saine
Le cuivre favorise l’angiogenèse, le développement de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux préexistants, en plus de rajeunir la peau en soutenant la synthèse de collagène et d’élastine. Les draps de lit infusés au cuivre favorisent naturellement une peau plus douce et plus saine en plus de réduire le risque d’infections fongiques, virales et bactériennes – parfait pour ceux qui souffrent d’affections cutanées comme l’eczéma.

“Le saviez-vous?”

Les chercheurs ont même testé cette théorie et elle a résisté – selon une étude publiée dans l’International Journal of Cosmetic Science, les personnes qui ont dormi sur une taie d’oreiller en cuivre pendant un mois ont vu une réduction significative des rides du visage et des pattes d’oie, ainsi que une amélioration de l’apparence générale de leur peau.

3. Protection contre les bactéries responsables des odeurs
Saviez-vous que les humains produisent naturellement 26 gallons de sueur dans le lit chaque année fournissant le milieu de culture fongique idéal lorsqu’il est combiné avec une forte humidité? Les draps de lit en cuivre éliminent non seulement les bactéries responsables des odeurs, mais ils ont également des propriétés d’évacuation de l’humidité, réduisant ainsi la quantité de sueur générée lorsque vous dormez.

4. Protection contre les plaies de lit infectées
Les plaies de lit, autrement connu sous le nom d’ulcères de pression sont formés sur les parties du corps où le poids du corps de la personne presse la peau contre la surface ferme du lit. Ceux-ci sont le plus souvent trouvés sur les personnes qui ont été confinées au lit pendant de longues périodes de temps. Ils ont tendance à s’aggraver en fonction de la quantité de contact que le patient a avec des feuilles infectées sales. Un simple passage aux feuilles de cuivre peut aider à réduire le risque d’infection des ulcères de pression.