Coronavirus: (Re)découvrir les vertus bactéricides et anti virales du cuivre

Le cuivre bactéricide et antiviral naturel

Monique VIAL Mars 2, 2020

Il faut souvent un événement exceptionnel pour redécouvrir des remèdes ancestraux.

Ainsi l’épisode du coronavirus qui, n’est ni plus ni moins qu’une méchante grippe, affole-t-il le monde entier. Chacun y va de ses conseils et de ses solutions plus ou moins farfelus.

Mais c’est aussi l’occasion de (re)découvrir les vertus bactéricides et anti virales du cuivre.

Les résultats d’une très intéressante expérience ont été dévoilés lors du 25ème congrès de la Société Française d’Hygiène Hospitalière, c’était en 2014, 6 ans déjà.

Ce sont les Centres Hospitaliers de Rambouillet et d’Amiens qui avaient participé à cette expérimentation qui ont confirmé l’efficacité du cuivre contre les bactéries en milieu hospitalier.

Le cuivre est un métal naturellement antibactérien qui a fait baisser significativement la présence de bactéries au sein du service néo-natale du CHU d’Amiens.

De même en région parisienne, dans le service de réanimation de Rambouillet, le taux d’acquisition de bactéries multi-résistantes a diminué pendant toute la durée de l’expérimentation. Voilà une piste très concrète pour combattre le fléau des maladies nosocomiales, qui tuent 3 500 personnes par an en France, confirmée par ces expérimentations.

Ces résultats ont créé une dynamique et cinq EHPAD de Champagne-Ardenne vont s’équiper de cuivre pour une expérimentation à plus grande échelle.

Dans le même esprit, les expériences du professeur Keevil sur le cuivre comme bactéricide et antiviral ont fait l’objet d’un article paru dans « Science et avenir ».

Voici l’expérience en question :

2 petites plaques, l’une en cuivre et l’autre en acier inoxydable. Sur la petite plaque de cuivre on dispose une goutte contenant 10 millions de cellules de staphylocoque doré, même chose sur la plaque en acier inoxydable. Les deux sont placées sous un microscope. Grâce à une coloration verte fluorescente, la population bactérienne est visible. Dix minutes plus tard : la plaque de cuivre est presque redevenue noire, tandis que l’autre est toujours vert fluo. Une expérience vaut toujours mieux qu’un long discours pour comprendre que le cuivre est une surface antibactérienne très efficace.

Le plus spectaculaire est que cette démonstration a été réalisée en direct à l’Université de Southampton, en Grande-Bretagne, dans le service du Dr Keevil en collaboration avec l’Institut européen du cuivre qui souhaite faire connaître les travaux récents sur les propriétés antibactériennes du cuivre.

Bactéries et virus meurent rapidement

Plus de 99% des bactéries meurent sur une surface de cuivre, à température ambiante, au bout de deux heures d’exposition compris des bactéries qui posent de graves problèmes de santé publique, comme le staphylocoque doré résistant à la méticilline (SARM).

Même constatation pour le virus de la grippe A, d’après les travaux du Dr William Keevil : il perdure longtemps sur l’acier inoxydable mais meurt rapidement sur le cuivre.

Des mécanismes pas encore totalement expliqués

Curieusement, ces propriétés antimicrobiennes et antivirales du cuivre sont connues depuis longtemps mais ne sont pas encore totalement expliquées.

Plusieurs hypothèses sont cependant formulées : “Il semblerait que les ions cuivre envahissent les cellules, les saturent et bloquent leurs mécanismes vitaux”, explique Olivier Tissot, chimiste et directeur du Centre d’informations du cuivre. En effet, le cuivre parviendrait à faire des trous dans la membrane des bactéries pour submerger la cellule d’ions cuivre. Indispensables à la vie, ces ions de cuivre deviennent toxiques à hautes doses.

Pour Olivier Tissot, même sans connaître encore tous les mécanismes antimicrobiens du cuivre, il pourrait être utilisé dans la lutte contre les infections nosocomiales en installant des poignées, des robinets ou des plaques de cuivre sur les portes des hôpitaux, afin de réduire la quantité de microbes et virus dans l’environnement.

Alors, dans cet épisode viral inquiétant, pourquoi ne pas adopter un bracelet cuivre ? En plus d’un lavage des mains fréquent et soigneux, le cuivre peut être un atout anti-viral complémentaire. Le principe est que le bracelet dépose sur la peau du carbonate de cuivre et que les mains, toujours en mouvement, par contact éliminent les virus. Quand on sait que les mains touchent 150 fois par heure le visage, cela peut-être une petite aide.

Mais attention, le bracelet cuivre doit être pur à plus de 99% et non verni à l’intérieur, ce que Sabona France vous garantit, pour que les échanges entre le cuivre et la peau puissent se faire. Si le bracelet et la peau verdit ou noircit, ce n’est pas un défaut, c’est la preuve de son action. Pour l’entretien du cuivre, un coton ou un chiffon doux imbibé de vinaigre blanc suffira à lui redonner tout son éclat.

Un tissu imprégné de cuivre peut-il détruire le coronavirus?

 

Veuillez noter qu’aucun test n’a encore été effectué sur la nouvelle souche Covid-19, qui appartient à la famille Coronavius.

 

Il peut, dit une étude menée par le Dr Brill et le Dr Steinmann

Copper Clothing Limited (vetementscuivre, distributeur en France) est une entreprise qui incorpore des formulations antimicrobiennes de cuivre dans des tissus, tels que des lits, des draps, des chaussettes, des masques, des gants, des pyjamas, etc., et les vend aux consommateurs. En 2014, il a financé des recherches pour tester l’efficacité de l’activité viricide du tissu de cuivre sur le coronavirus bovin. Le test a été réalisé par un laboratoire viral spécialisé de l’Institut d’hygiène et de microbiologie du Dr Brill + Partner GmbH. L’activité viricide du matériau traité a été évaluée en comparant l’activité viricide du matériau non traité. L’étude a révélé que le tissu imprégné de cuivre peut lutter efficacement contre le virus et le détruire.

 

En résumé, la différence observée entre les matériaux testés est basée sur le processus d’inactivation durant le processus de séchage de 10 minutes (facteur de réduction de 3,94 log du cuivre traité et 1,13 log du matériau non traité)

 

Explication des résultats du journal:

 

Tous nos tissus en cuivre sont antimicrobiens, par exemple: notre tissu qui est utilisé pour faire porter notre lit a atteint une réduction de plus de 6,7 log contre le SARM. Par exemple, si 1 000 000 de bactéries SARM entraient en contact avec du cuivre, une seule bactérie survivrait, c’est ce que nous appelons une réduction de 99,9999%

 

Les tissus en cuivre sont connus pour être antimicrobiens et peuvent facilement détruire toutes les bactéries et virus, car il y a eu des tests récents pour montrer qu’il détruit, le virus VIH, le virus de la grippe et le coronavirus

 

Tout sur le coronavirus: ce que le cuivre peut faire

Selon le New York Times, la Commission chinoise de la santé a signalé 361 décès dans le pays en raison de l’épidémie de 2019-nCoV au 2 février 2020. L’épidémie de coronavirus est très grave. Ce n’est plus seulement le problème de la Chine; il a capté l’attention du monde. Le coronavirus est détecté dans d’autres pays, ce qui a incité le gouvernement chinois à mettre en quarantaine Wuhan, la septième ville du monde.

Le virus se propage par aérosol et par contact direct. Les derniers rapports indiquent également que la voie oculaire est un mécanisme clé pour l’infection. Cela a suscité un nouvel intérêt pour les vêtements imprégnés de cuivre, qui ont montré des résultats prometteurs pour tuer le virus.

 

Qu’est-ce que le coronavirus?

Le coronavirus appartient à une grande famille de virus trouvés à la fois chez les animaux et les humains. Ce virus est connu pour infecter les gens et provoquer des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

 

Qu’est-ce que le Novel Coronavirus 2019/Covid 19?

Le Novel Coronavirus 2019, ou 2019-nCoV/Covid 19, est une nouvelle souche de Coronavirus qui provoque des maladies respiratoires graves et a été identifiée pour la première fois à Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine, en décembre 2019.

Quels sont les symptômes courants du coronavirus?

L’infection 2019-nCoV/Covid 19 peut provoquer des symptômes bénins, tels que maux de gorge, écoulement nasal, fièvre et toux. Il peut être grave, voire mortel chez certaines personnes, entraînant une pneumonie, des difficultés respiratoires et la mort.

 

Qui est à risque pour les infections à coronavirus?

Bien qu’il y ait beaucoup à apprendre sur la façon dont 2019-nCoV affecte les gens, les éléments suivants semblent être plus vulnérables à devenir gravement malades avec le virus:

 

Les personnes plus âgées

  • Les personnes ayant des conditions médicales préexistantes, telles que les maladies cardiaques et le diabète.
  • Les personnes vivant ou voyageant dans une zone où le virus 2019-nCoV circule (actuellement, le virus est dominant en Chine).
  • Les personnes qui ont récemment voyagé de Chine ou qui ont été en contact étroit avec ces voyageurs.
  • Agents de santé chargés de prendre soin des personnes infectées par le 2019-nCoV.

Comment les infections à coronavirus sont-elles diagnostiquées?

Les médecins analysent les échantillons respiratoires du patient et le sérum isolé du sang pour rechercher les infections à coronavirus. Bien que des tests de diagnostic pour le nouveau coronavirus soient en cours de développement, sa précision et sa spécificité pour le virus ne sont pas encore vérifiées. Une fois cela confirmé, ces kits de diagnostic seront disponibles dans les établissements de santé du monde entier.

 

Quels sont les traitements des infections à coronavirus? Peut-on prévenir les infections à coronavirus?

Aucun médicament spécifique n’est recommandé pour prévenir ou traiter le nouveau coronavirus. Cependant, les personnes infectées par le 2019-nCoV/Covid 19 devraient recevoir des soins de soutien optimisés pour soulager et traiter les symptômes.

 

Comment vous protéger contre l’infection par le coronavirus

 

  • Lavez-vous souvent les mains avec de l’eau et du savon ou utilisez un désinfectant à base d’alcool pour éliminer le virus s’il est présent sur vos mains.

 

  • Maintenez une distance sociale d’au moins 3 pieds ou 1 mètre entre vous et les autres personnes, en particulier celles qui présentent des symptômes de rhume. Une personne infectée par 2019-nCoV peut projeter de petites gouttelettes de virus lorsqu’elle éternue ou tousse, et si vous êtes trop près, vous pouvez facilement respirer le virus.

 

  • Si vous avez une toux, de la fièvre et des difficultés respiratoires, consultez immédiatement un médecin. Informez vos soins de santé si vous avez voyagé de Chine ou si vous avez été en contact étroit avec une personne qui vient de Chine ou qui est allée en Chine et qui souffre de symptômes respiratoires. Il est essentiel de consulter rapidement un médecin si vous avez des symptômes respiratoires, en particulier si vous avez des antécédents de voyage, directement ou indirectement, en Chine ou en Chine.

 

  • Évitez de toucher les yeux, le nez et la bouche. Vos mains touchent de nombreuses choses ou surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si les mains contaminées touchent vos yeux, votre bouche ou votre nez, le virus peut être facilement transmis à votre système. Afin de prévenir la transmission du coronavirus, il faut porter des gants ou des masques imprégnés de cuivre.

Le cuivre est connu pour ses pouvoirs antimicrobiens depuis plus d’un siècle. Désormais, la technologie permet au métal d’être tissé en tissus. Les vêtements imprégnés de cuivre comme les masques faciaux et les gants peuvent combattre la transmission de ce virus.

 

Un tissu imprégné de cuivre peut-il tuer le coronavirus? Il peut, dit une étude menée par le Dr Brill et le Dr Steinmann

Copper Clothing Limited (vetementscuivre, distributeur en France) est une entreprise qui incorpore des formulations antimicrobiennes de cuivre dans des tissus, tels que des lits, des draps, des chaussettes, des masques, des gants, des pyjamas, etc., et les vend aux consommateurs.

En 2014, il a financé des recherches pour tester l’efficacité de l’activité virucide du tissu de cuivre sur le coronavirus bovin. Le test a été effectué par une méthode interne de l’Institut d’hygiène et de microbiologie du Dr Brill + Partner GmbH. L’activité virucide du matériau traité a été évaluée en comparant l’activité virucide du matériau non traité. L’étude a révélé que le tissu imprégné de cuivre peut lutter efficacement contre le virus et le tuer.

 

Efficacité de CopperClothing sur le coronavirus – Rapport de test. (Rapport en anglais)

Source : Copper Clothing, 6 Mars 2020

AVERTISSEMENT: 

Veuillez noter que les articles de ce site proviennent d’Internet et sont fournis par le fabricant de ces produits. Ils ne proviennent pas des distributeurs français.

 

Regarder nos produits avec les fils de cuivre dans NOTRE BOUTIQUE 

 

 

Restez en sécurité dans les lieux publics avec des gants de compression en cuivre

Avez-vous déjà arrêté de penser au nombre de germes que vous rencontrez quotidiennement? Pensez juste à votre trajet quotidien; les bancs à l’arrêt de bus ainsi que ceux sur les bus / trains, la poignée de la porte du café que vous poussez pour passer ou l’ascenseur votre tour au travail. Les germes sont partout! Maintenant, pensez au nombre de personnes qui utilisent ces installations publiques et où ils auraient pu être aussi bien que le nombre de germes qu’ils ont probablement transférés sur le chemin du travail. Pas seulement eux, vous aussi, finiriez par transférer des germes d’un endroit en faisant simplement votre trajet du matin.

Ce n’est pas un secret que les transports en commun et d’autres lieux publics sont criblés de microbes et de germes, mais la commodité et le gain de temps qu’offrent de tels services tendent à rendre ces préoccupations secondaires. Alors que vous ne pouvez pas éviter d’utiliser de telles installations, vous devez vous asseoir pour analyser les germes qui sont partout et réfléchir à des moyens d’éviter un tel contact. Ceci est particulièrement important parce que le contact fréquent avec de tels microbes peut affecter votre immunité à long terme.

Non seulement cela, mais aussi entrer en contact avec des germes sur une base quotidienne vous rend plus vulnérable à un certain nombre de maladies.

Prenez le métro, par exemple, à travers les données interactives, le métro de Londres est montré comme le plus sale moyen de transport. Lors de l’exploration de différentes lignes de tubes dans de tels détails, la présence de Staphylococcus Aureus (la bactérie responsable du syndrome de choc toxique) E. coli, Klebsiella pneumoniae et Serratia était claire. Les deux dernières souches sont résistantes aux antibiotiques et connues pour provoquer de graves infections sanguines, thoraciques et urinaires.

Gants de compression avec cuivre

Maintenant que vous avez une meilleure idée de la facilité avec laquelle vous pouvez attraper une maladie juste en allant au travail, vous devriez maintenant vous asseoir et réfléchir vraiment au nombre de germes avec lesquels vous entrez en contact et aux méthodes de soins préventifs à protéger. toi même. Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer:

Mener un mode de vie sain
Vous pouvez également réduire vos risques de tomber malade en gardant votre système immunitaire fort en dormant suffisamment, en faisant de l’exercice et en mangeant des aliments riches en nutriments.

Porter le bon type de renforts
Alors que la plupart des gens utilisent des désinfectants pour garder leurs mains propres après avoir utilisé un espace public, les désinfectants, malheureusement, ne font pas grand-chose pour éliminer les germes et autres bactéries. Cette nouvelle alarmante est basée sur les données des centres américains de contrôle et de prévention des maladies. Au cours d’une des études menées sur le sujet, les chercheurs ont déterminé que l’utilisation préférentielle des désinfectants pour les mains sur l’eau et le savon pour l’hygiène des mains pourrait être associée au risque accru d’éclosion de norovirus.

Alors, quoi d’autre peut être utilisé au nom du renforcement contre les germes, les bactéries et autres microbes? Porter des gants de compression en cuivre, bien sûr!

Alors que vous pouvez prendre toutes les précautions et les mesures préventives nécessaires pour vous protéger, les gants de compression en cuivre sont un excellent moyen d’assurer un contact minimal avec les microbes et les surfaces infestées de microbes.

Non seulement les gants minimisent le contact externe et la chaleur, mais les ions de cuivre qui y sont présents assurent également une protection antimicrobienne permanente et éliminent les microbes produisant des odeurs pendant le travail!

Le scientifique de Southampton, Bill Keevil, a découvert que les alliages riches en cuivre avaient un puissant effet antimicrobien capable de neutraliser à la fois les superbactéries bactériennes – comme le SARM – et même certains virus.

Les gants de compression en cuivre sont un moyen infaillible de vous protéger des germes tout en vous gardant au chaud lors de vos déplacements. Obtenez votre ajustement parfait chez Vêtements Cuivre

 

Jetez un œil à certains des plus communément acquis ci-dessous:

  • La grippe
    Les virus de la grippe peuvent voyager dans l’air par de minuscules gouttelettes qui se libèrent lorsque quelqu’un tousse, éternue ou parle, ce qui en fait le moyen le plus facile de se propager et de se propager.
  • Le rhume
    Semblable à la grippe, le rhume est également causé par des souches virales qui peuvent être transférées par voie aérienne. En fait, beaucoup de ces virus restent actifs sur des surfaces comme les accoudoirs, les plateaux et les poches de dos pendant plusieurs heures, augmentant ainsi les chances de les contracter.
  • Norovirus
    C’est une infection causée par un virus extrêmement contagieux qui se propage à travers les surfaces tactiles. Norovirus est généralement caractérisé par des nausées, des diarrhées et des douleurs abdominales.
  • SARM
    Staphylococcus aureus résistant à la méticilline est une bactérie staphylococcique typiquement résistante à la plupart des traitements antibiotiques, mais cette bactérie peut être détruite par le cuivre.

    Gants de Compression